Herbe à poux - herbe à puces

Ces deux types de mauvaises herbes peuvent nous occasionner bien des malaises. Quelles sont leurs caractéristiques, mais surtout, comment les distinguer?

Herbe à poux (Ambrosia artemisiifolia L.)

L’herbe à poux est une mauvaise herbe très répandue, surtout sur le bord des routes, des trottoirs et dans les endroits où le sol a été perturbé.

Si vous êtes allergique au pollen de l’herbe à poux, l’arracher est le meilleur moyen de réduire les symptômes provoqués par son pollen. Ne craignez rien, cette plante est inoffensive pour la peau. L’idéal est de l’arracher juste avant la floraison, avant que les millions de microparticules de pollen ne s’échappent. La floraison débute à la mi-août et perdure jusqu’aux premières gelées au sol. Son pollen cause des allergies à un Québécois sur six. Pour en connaître davantage, consultez : 

Quels sont les impacts de l’herbe à poux sur la santé?

Herbe à puce (Toxicodendron radicans)

L’herbe à puce est une plante vivace qui peut provoquer une réaction de type allergique cutanée au contact de la sève de la plante qui contient de l’urushiol. L’urushiol étant huileux et non volatile, peut adhérer facilement aux vêtements, outils et au pelage des animaux.

Le meilleur moyen d’éviter l’herbe à puce, c’est de savoir la reconnaître ! Il faut s'en méfier, car elle peut adopter diverses formes : buissonnante, rampante ou grimpante.

Pour en savoir plus et pour de belles photos sur les variantes, visitez Espace pour la vie.

© Copyright 2018 Ville de Baie-D'Urfé. Tous droits réservés.
Top